web_estrablin-gendarmerie-3Les décisions d’augmentation des moyens à la police et à la gendarmerie au niveau national ont des effets concrets sur le pays viennois. La décision prise par le ministre de l’intérieur d’autoriser l’installation d’une nouvelle caserne à Estrablin est de ce point de vue emblématique. La précédente majorité avait considérablement baissé les moyens affectés à la sécurité des français (suppression de 12500 postes, budgets en baisse, démentellement des services de renseignement …). Nous faisons le contraire et les effets se voient concrètement sur le terrain.

La brigade de gendarmerie de Vienne a cette particularité qu’elle est installée sur un territoire dont elle n’a pas la charge… Elle est en effet située en zone relevant de la compétence de la police nationale ; quartier de l’Isle à Vienne, au sein des locaux abritant la compagnie de gendarmerie. Les gendarmes y sont beaucoup trop à l’étroit et le nombre de logements mis à leur disposition est nettement insuffisant. De surcroit, il devenait urgent de permettre aux équipes d’intervenir plus rapidement sur les communes de l’est Viennois, à Estrablin et à Moidieu Détourbe notamment, sans avoir à traverser la ville de Vienne, très souvent embouteillée.

Fin 2013, je me suis rendu avec Roger Porcheron, alors maire d’Estrablin, au ministère de l’intérieur pour sensibiliser les membres du cabinet de Manuel Valls sur l’intérêt de ce projet. Il faut dire que cela fait des années que la municipalité d’Estrablin propose  d’accueillir la brigade, sans réel soutien des élus viennois. Il nous a fallu trois ans pour aboutir à une décision du ministre. Trois ans durant lesquels Roger Porcheron puis Sylvain Laignel ont négocié avec la direction générale de gendarmerie nationale sur le montage financier, sur le choix du terrain…

Dans le courrier qu’il m’a adressé (ci-dessous) Bernard Cazeneuve confirme que le projet est désormais inscrit au budget de l’État et demande au Préfet de mener à bien sa concrétisation. La municipalité peut désormais lancer une procédure de déclaration d’utilité publique pour acquérir les terrains. La construction et la gestion des bâtiments seront assurées par la Semcoda qui est en discussion avec Sylvain Laignel depuis de nombreux mois.

Lorsque la caserne sera en fonctionnement, la compagnie de Vienne sera plus au large dans ses locaux du quartier de l’Isle. Complétant la présence des gendarmes sur Saint Clair du Rhône, Chasse sur Rhône et Heyrieux, l’installation de cette brigade à Estrablin permettra une meilleure répartition sur le territoire. Les interventions des gendarmes seront plus rapides. Les habitants de l’est viennois auront un accès facilité dans leurs démarches (pour porter plainte par exemple) sans être contraints de se rendre à Vienne.

Cette nouvelle caserne est en tous points un projet utile au pays viennois et à ses habitants et je remercie la municipalité d’Estrablin pour son engagement et sa persévérance, enfin couronnée de succès.

capture-decran-2016-09-08-a-21-16-19