Conformément à l’annonce du Président de la République le 28 juillet 2016, le Gouvernement a conduit ces derniers mois des discussions avec les sociétés concessionnaires et les collectivités territoriales afin de préparer un plan d’investissement autoroutier. Ce plan a pour objectif de répondre à des attentes fortes en matière d’aménagements visant à améliorer la desserte des territoires, et à créer de l’activité en investissant dans l’amélioration de la qualité des infrastructures.

Les modalités de ce plan viennent d’être finalisées. S’élevant à plus de 800 millions d’Euros, il permettra le lancement de 57 chantiers : 32 opérations de type échangeurs, présentant un intérêt pour la desserte locale et pour les usagers de l’autoroute ; 25 opérations de type aires de covoiturage et aménagements pour le milieu naturel. Parmi ces chantiers, figure le projet d’échangeur autoroutier au sud de Vienne sur la commune de Reventin-Vaugris.

Les collectivités se sont fortement engagées dans ce plan, en apportant un financement de plus de 50 % en moyenne pour les opérations routières d’intérêt local. Pour l’échangeur-sud porté par ViennAgglo, la Région et le Département de l’Isère se sont engagés financièrement. Le complément de financement proviendra d’une faible augmentation des péages, limitée de 0,1 à 0,4  % par an de 2019 à 2021 conformément aux objectifs initiaux du plan.

Reste ici à finaliser le tracé de l’échangeur qui fait l’objet d’un conflit entre ViennAgglo et la nouvelle municipalité de Reventin-Vaugris. La célérité du Gouvernement pour engager financièrement ces 57 projets ne doit pas écraser la nécessaire concertation entre ViennAgglo, les riverains et les agriculteurs. Mépriser les inquiétudes n’aura comme seul résultat que de multiplier les oppositions et au final, ralentir la procédure permettant la réalisation de l’échangeur.

Participez à la campagne de Erwann Binet

Rejoignez nos militants et recevez les informations de campagne de notre équipe sur votre mail.

Merci pour votre inscription.