J’étais intervenu auprès de Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur pour attirer son attention sur les insuffisances du CETA relatives à la protection de l’indication géographique de la noix de Grenoble (pour relire l’article c’est ici)

Je viens de recevoir la réponse suivante de la part du Ministre (cliquez sur la photo pour la lire). Elle rappelle utilement les conditions de protection de nos indications géographiques dans le cadre des accords commerciaux.